Des Racines et des Ailes est un collectif de femmes et d’hommes qui travaillent sur le Genre, les Droits de l’homme, la Démocratie et la Vie bonne, et qui partagent une vision, une mission et une méthode:

VISION

MISSION

MÉTHODE

Nos filles et nos fils croissent de manière égale avec des racines et des ailes
Contribuer au bonheur des personnes
Nous accompagner pour aller au fond, à la racine des choses

Des Racines et des Ailes 25 ans

"De nos espérances, de nos méthodes, de nos engagements, de nos projets, De tout cela, comme du plan des batailles, on ne parle qu’après l’avoir réalisé "(José Marti, "A la raiz")

Créé au Pérou, avec des femmes et des hommes de différentes nationalités du Sud et du Nord ainsi qu’avec des trajectoires professionnelles complémentaires, notre collectif vient d’avoir, en janvier 2015, 25 ans. Au cours de ces années, nous avons connu nombre d’avancées, tracé beaucoup de chemins, surmonté des défis variés.

Il vaut la peine désormais de parler publiquement de nos projets, de nos engagements, de nos méthodes, de nos espérances.

 

Georges Basadre, dans sa présentation de l’Histoire du Droit au Pérou, propose, parmi ses projets, engagements et espérances, de construire un Pérou – et un monde, nous permettons-nous d’ajouter – "avec des racines, mais aussi avec des ailes".

C’est à cette tâche que s’emploie notre Collectif dont le travail s’inspire du mouvement des femmes et de l’orientation exprimée par Marti, Basadre ou Saramago :

"les hommes sont des anges nés sans ailes, et ce qu’il y a de mieux, c’est de naître sans ailes et de les faire pousser, c’est ce que nous avons avons fait avec notre cerveau, et si nous l’avons fait avec lui, nous le ferons aussi avec elles "
(José Saramago, Memorial del convento)

Dans quel but et commen travaille Des Racines et des Ailes

"L’homme authentique va à la racine. Radical ne veut dire que cela : celui qui va jusqu’aux racines. Qu’il ne s’appelle pas radical, celui qui ne voit pas les choses de manière fondamentale. Et qu’il ne s’appelle pas homme, celui qui ne veut pas contribuer à la sécurité et au bonheur des autres hommes" (José Martí, A la raíz)

Comme le poète et éducateur cubain qui inspire notre nom et notre travail, nous souhaitons que croissent avec des racines et des ailes nos filles et nos fils ainsi que les générations d’adultes qui se risquent à une création nouvelle : c’est là notre vision. Et pour cela nous partageons l’humaine mission : contribuer au bonheur des personnes. Et nous adoptons une méthode pour aller à la racine et voir les choses de manière fondamentale : nous nous accompagnons, femmes et hommes, en équipes multidisciplinaires.

Dans cette mission d’aide, nous affrontons un obstacle majeur qui s’oppose au bonheur des personnes : le système de discrimination et d’exploitation sexe-genre. Ce système viole les droits de l’homme et pervertit les relations démocratiques en s’attaquant à la liberté, à l’égalité et à la fraternité, en étouffant jusqu’à les faire mourir les possibilités d’une vie bonne. Notre collectif réunit des femmes et des hommes décidés à travailler à son éradication et à lutter pour que se réalisent les biens menacés par ce système. De la sorte, nous explicitons notre travail au nom de notre collectif:

Des Racines et des Ailes, Collectif en vue de travaux sur le Genre, les Droits de l’Homme, la Démocratie et la Vie Bonne

Des Racines et des Ailes est en correspondance avec le mouvement des femmes, comme le font des poètes et des sociologues qui creusent en profondeur, sous les apparences, et qui reconnaissent l’apport radical de ce mouvement:

"nous autres, femmes, nous sommes réellement l’agneau qui enlèvera le péché du monde, le jour où l’on comprendra cela, il va être nécessaire de tout commencer de nouveau "(José Saramago, Memorial del convento)

Nous, les femmes et les hommes qui avons fondé et qui composons Des Racines et des Ailes, nous comprenons, comme le sociologue Alain Touraine, que le féminisme authentique est “un mouvement de libération non des femmes, mais des humains par les femmes”. Nous, les hommes de ce collectif, nous expérimentons que l’on peut pas être radical, profondément humain, sans être féministe de coeur. Et nous éprouvons la totale actualité de cette reconnaissance exprimée il y a déjà trente trois ans:

"C’est grâce au mouvement des femmes que nous, les hommes, avons trouvé déjà certains droits aux sentiments, aux relations avec les enfants etc. Et ce qui est d’abord une défense culturelle peut devenir un combat proprement politique contre ce monde d’administrateurs, de sous-administrateurs et d’employés, contre cette vie dont on exige finalement qu’elle ne serve à nulle autre fin qu’à ‘faire tourner la machine’" (A. Touraine, en Le Nouvel Observateur 8/1/78)

Un trait caractéristique de l’identité Des Racines et des Ailes, dans sa méthodologie pratique comme dans ses statuts en tant qu’association, est sa composition mixte et sa manière de travailler avec hommes et femmes pour affronter le système sexe-genre avec toutes les discriminations, tous les maux et tous les désavantages qu’il produit chez les personnes et dans leurs relations.